L'association Multi-Prises L'Association Accéder à la page

Mot clé galerie du faouedic

Tous les billets contenant ce mot clé

  L'association Multi-Prises est heureuse de vous convier au vernissage de sa dernière exposition KARST, La dimension cassée Vendredi 9 Juin à 18h30 à la Galerie du Faouëdic, LORIENT Exposition immersive présentée du 9 juin au 23 juillet 2017 - Entrée libre -   Création collective de Simon AUGADE, Thomas DAVELUY, Nicolas DESVERRONNIERES, Nastasja DUTHOIS, Arnaud GOUALOU, Sylvain LE CORRE, Jérémy LEUDET et Claire VERGNOLLE. En accès libre du mercredi au dimanche de 14h à 19h Galerie du Faouëdic - Boulevard du Général Leclerc - LORIENT Informations : 02 97 02 22 57 - www.lorient.fr     Ce fut rapide. Un léger battement de cœur, le temps d’un souffle inspiré par la surprise ; une paupière qui se ferme et se ré-ouvre sur les antipodes. On pouvait y apercevoir des colonnes à l’écorce blanchâtre et plâtreuse. Des arbres nouveaux, une prolifération sortant du sol comme des aiguilles perçant la peau. A travers la forêt, on pouvait discerner dans l’horizon perdu, l’entrée d’un terrier. Un gouffre inondé d’obscurité, un dédale de terre, submergé par les vagues. Les roches s’écoulant dans les passages comme un sablier brisé. Un son sourd, celui de l’eau qui s’étouffe dans le lointain. Puis soudain, l’écho d’une caverne, celui d’une gigantesque galerie, creusée par le temps qui venait d’éclore sous nos yeux. En attendant de se retrouver le vendredi 9 juin... voici quelques vues bien mystérieuses...     Teasers de l'exposition (réalisés par Justine Saulière et Thomas Daveluy)

affiche-v5-A3

Ce carnet de bord s’inscrit dans le travail de recherche et de suivi autour de l’exposition KARST, la dimension cassée présentée à la Galerie du Faouëdic du 9 juin au 23 juillet 2017. Il dévoile périodiquement l’avancée du travail des artistes et des ateliers... RENCONTRE AVEC : Roland Vendroux, professeur au Conservatoire de Lorient. Il accompagne onze des cinquante élèves du Collège Anita Conti de Lorient, lors des ateliers organisés avec l’association Multi-Prises au Conservatoire de Lorient. ...QUI VENAIT D’ÉCLORE... UNE RENCONTRE HUMAINE ET ARTISTIQUE “Sylvain a une approche très contemplative, il transmet aux élèves la notion d’attention” Être attentif, être à l’affût de l’information, c’est ainsi que Sylvain Le Corre, artiste de Multi-Prises, agit dans son travail artistique personnel. Une fois ce travail d’observation réalisé, on se retrouve face à un choix précis à faire, une articulation à opérer. C’est dans cette posture que Roland Vendroux et Sylvain Le Corre incitent les 11 élèves de 5e et 4e du Collège Anita Conti à se placer. Le processus de création engagé avec ce groupe est une démarche d’ouverture au sensible, permettant la lecture de leur environnement en tant que partition. Elle fonctionne par l’alternance de réalisations individuelles et collectives. Différentes propositions de travail sont formulés. Avec l’appui de dessins Sylvain, propose aux élèves de tisser des correspondances visuelles et musicales. Roland, quant à lui, met en place un dispositif permettant la transformation du son en temps réel. Ce dispositif place le musicien dans un environnement sonore immédiatement élargi, stimule l’écoute des élèves et leur capacité à interagir. Au fil des ateliers, ils élaborent des propositions de plus en plus riches.   “Ce projet permet de faire émerger une qualité d’écoute fine chez les élèves.”   ...UN SON SOURD... “Le point de départ que nous avons donné aux élèves est l’oeuvre Psappha du compositeur/ architecte Yannis Xenakis.” Cette œuvre composée en 1975 est initialement destinée à être interprétée par un percussionniste solo, qui choisit un instrumentarium parmi l’ensemble des familles de percussions. Le compositeur ne donne que des indications de matières, de registre, et de rythme, s’attachant à un travail de variation de densité en offrant à l’interprète une immense liberté dans ses choix. En écho à cette partition de référence, reste la notion d’espace et de rythme traduit par des éléments présent dans l’installation immersive réalisée par les artistes du collectif.   ...ON POUVAIT Y APERCEVOIR DES COLONNES... LE RAPPORT AU CORPS L’implication du corps est importante dans le travail initié avec ce groupe d’élèves. L’utilisation du lieu de l’exposition comme partition engage un rapport à l’espace dynamique. Les élèves attentifs à leur environnement, sauront déceler les éléments faisant sens et ainsi les interpréter de manière musicale. D’où la nécessité de développer sa capacité d’écoute et d’attention à l'environnement qui nous entoure.

Billet4-0.jpg

dans Multi-Prises (0)

Ce carnet de bord s’inscrit dans le travail de recherche et de suivi autour de l’exposition KARST, la dimension cassée présentée à la Galerie du Faouëdic du 9 juin au 23 juillet 2017. Il dévoile périodiquement l’avancée du travail des artistes et des ateliers... RENCONTRE AVEC : Multi-Prises 8 des artistes de l'association Multi-Prises participent à ce projet : Simon Augade,Thomas Daveluy, Nicolas Desverronnières, Nastasja Duthois, Arnaud Goualou, Jérémy Leudet, Sylvain Le Corre et Claire Vergnolle. Initié via la proposition d'Anne-Marie Bressollier, d’exposer à la Galerie du Faouëdic, le projet KARST est une création collective qui relève du défi. La Galerie du Faouëdic est connue des étudiants de l’EESAB de Lorient. Au fil des projets établis entre l’École d’Art et la Galerie du Faouëdic, les étudiants sont régulièrement amenés à y présenter différents travaux au cours de leur parcours. Son architecture n’est donc pas une surprise pour les artistes de Multi-Prises.   …CREUSÉE PAR LE TEMPS… Les projets réalisés précédemment par l’association proposaient des créations dans des lieux non dédiés à l’exposition. Ce projet donne alors l'occasion de renverser l'exercice en investissant un lieu répondant aux conventions d'exposition et de le détourner.   ...INSPIRÉ PAR LA SURPRISE... La carte blanche laissée par la Galerie du Faouëdic, a permis à l’association d’engager une réflexion sur le lieu en lui-même et d’exprimer une envie : celle de créer une œuvre immersive. Laissant ainsi libre cours à des questionnements tels que la place du corps et sa perception dans l’espace ou encore interroger la frontière entre l’art et le réel.   Au fil des précédents projets, les membres de l'association ont fait mûrir leur expérience dans la création d'œuvres immersives.   « Avec la présentation de notre travail à l'occasion des Ateliers Ouverts à la Balise, nous avons réussi à créer une narration, un univers entre toutes nos œuvres. »   À travers ses expériences Multi-Prises poursuit son chemin vers un engagement toujours plus collectif. Aujourd’hui chacun apporte ses idées, ses compétences, pour les unir à travers la recherche et l’expérimentation. Les artistes de l'association n’hésitent pas à prendre des risques, notamment au niveau technique, leur permettant de dépasser leurs acquis tout en s'émancipant de leurs propres pratiques.   …LES ANTIPODES… Le travail avec le Conservatoire se révèle intéressant que ce soit au niveau des propositions formulées par les élèves CHAM-CHAD ou de l’implication du corps enseignant. Pourtant il n’était pas évident à appréhender : il n’est pas si simple de travailler dans ce cadre. Les univers des arts visuels, de la musique et de la danse diffèrent dans leurs approches de création. Le but ici est d’intégrer à part entière les élèves CHAM-CHAD et non de présenter séparément le résultat de leur travail. Les élèves collaborent entièrement à une partie de l'oeuvre; qui s'enrichit de ces croisements entre musique, danse et arts visuels.  

IMG_0213__2_.JPG

dans Multi-Prises (0)