L'association Multi-Prises L'Association Accéder à la page

Mot clé claire vergnolle

Tous les billets contenant ce mot clé

  Champ d'Expression, un parcours d'art contemporain à la ferme - 4ème édition Champ d'Expression est un parcours d'art contemporain issu d'une rencontre entre des artistes plasticiens et des agriculteurs, entre deux champs d'expression qui nous propose une relecture du monde : l'un à travers son travail sur le paysage, l'agriculture dessine et modèle nos campagnes; l'autre à travers une vision sensible des formes, des couleurs et des matériaux. Pour cette 4ème édition, l'association La Fourmi-e a donné carte blanche aux artistes de l'association Multi-Prises (Simon AUGADE, Nicolas DESVERRONNIERES, Barbara FILÂTRE, Arnaud GOUALOU, Guillaume LEPOIX et Claire VERGNOLLE). De la conception à la réalisation, chaque oeuvre du parcours a été pensé à 6 têtes et 12 mains! 6 fermes / 6 oeuvres / 1 collectif   Retrouvez les coulisses de création dans un précédent billet avec les interviews croisées des agriculteurs/artistes… Et pour ceux et celles qui n'ont pas pu découvrir les oeuvres du parcours en voici un aperçu...   Chez Lionel & Cécile GAINON  - éleveurs de vaches allaitantes à Prat ar Mel - LESCOUËT-GOUAREC    Ligne de fuite - Voliges, demi-chevrons, 20 x 3.50 m, 2016.   Plonger dans la ligne, là où les éclats du paysage se mélangent. Suivre le fil du rivage qui s’entremêle dans la profusion :   le fil des dentelles de feuilles en palette de verts, le brun terreux qui s’assombrit dans les profondeurs de l’eau, puis le vif, là où le soleil se pose sur la surface. Contempler ce flou d’horizon depuis la terre ferme ou sur un chemin de bois plongeant dans les abysses. Laisser son regard vagabonder, retarder pour admirer la vue, avant que le temps ne se remette en marche. *              Chez Steven FLAMEN & Delphine JOUAN - éleveurs de vaches allaitantes à Kermoelesse - LESCOUËT-GOUAREC      La voie du feuillet - papier artisanal en bouse de vache, cellulose, vernis, cloche, manivelle, structure bois, 2016.   Laisser l’homme raconter son histoire. Celle d’une famille, d’une maison, d’un travail quotidien. Écouter les récits des sentiers battus, des ruisseaux traversés et des forêts étendues. Se saisir de la parole pour imaginer tout un monde. Des lignes, des frontières, sortant de terre pour s’élever. Sur la table, une carte de papier tachée de brun et de vert est étendue, le doigt glissant sur les bosses, les crevasses, sautant au-dessus des plis, désignant les aléas de tout un royaume. *               Chez Christelle & Yann DANIBERT - éleveurs d'alpagas à Caleshouarn - MELLIONNEC       Dans les replis - Empreintes de végétaux et minéraux : feutrine, maïzena, fil de laine, dimensions variables, 2016.   Les racines fibreuses se sont implantées entre les murs humides d’un petit lopin de terre intérieur. Une croûte végétale s’est formée autour d’une nature luxuriante qui a pris la fuite. Cette pâle écorce poussant vers les hauteurs, un cocon de toile feutrée, abandonné dans sa cabane de solitude. Des spectres figés, comme cristallisés dans leur beauté d'antan, telle une toile cousue en noir et blanc, d’un paysage sur le point de s’effacer. *                  Chez Laëtitia & Fabrice MONTHULEY - élevage avicole et vaches allaitantes à Villeneuve - MELLIONNEC         L’ombre des géants - Maquettes des poulaillers, bois, échelle 1/13ème, installation vidéo, captation et projection en direct, 2016.   Ils envahirent d’abord nos assiettes puis nos maisons. Créatures du jurassic, monstres de plumes, étranges volatiles   aux pattes griffues, le bec acéré et les yeux agares. L’évolution se mit en marche et l'infiniment petit devint grand.   Ils prirent l’ascendant, nous forçant à nous barricader entre nos murs impuissants, la peur au ventre.   Les ombres des géants se mirent alors à défiler dans les fissures de nos fenêtres. *                    Chez Anne & Yann KASTLER - éleveurs de vaches allaitantes à Lann Bonen - ROSTRENEN    Etude comportementale indirecte du déplacement des limousines - élevage Kastler - 24.08.2016 - Table d’étude, installation vidéos, 2016.   Observer ces êtres sous un nouveau jour, contempler la lassitude du ruminant vagabond.   Prendre note, mesurer, calibrer, reporter sur plan les moindres faits et gestes.   Étudier le terrain, analyser les tactiques de l’adversaire.   Puis le coup de sifflet retentit, changement d'équipe sur le terrain.   Mise en place des artistes géolocalisés et c’est la remise en jeu. *                 Chez Marie-Annick & Jean-Marc THOMAS  - éleveurs de vaches laitières à Lokmaria - ROSTRENEN    Grondement, bois, 4 x 5 x 10 m, 2016.   Entendre la menace qui se rapproche, ce grondement, échos d’un monstre sortant de l’obscurité. La voilà qui surgit, glissant des branches telle une créature, une bête engloutissant tout sur son passage. Ce monticule, figure d’une nature farouche, grignotant les terres des hommes, tentant de reprendre sa place avec vivacité. Telle une épidémie forçant l’homme à travailler plus, l’enfermant dans ce cycle de combat. Plongeant les routes dans la noirceur, s’infiltrant dans les maisons, inondant les champs tel un raz-de-marée. *             * Texte écrit par Arnaud GOUALOU   Multi-Prises tient à remercier tout particulièrement : Christelle & Yann DANIBERT, Steven FLAMEN & Delphine JOUAN, Lionel & Cécile GAINON, Anne & Yann KASTLER, Laëtitia & Fabrice MONTHULEY, Marie-Annick & Jean-Marc THOMAS et leur famille pour leur remarquable accueil... Aurélie BESENVAL, Cynthia GUYOT et toute l’équipe de L’association La Fourmi-e pour leur invitation et leur soutien. mais aussi… Thomas DAVELUY pour la capture vidéo et le montage et nos adhérents pour leur précieux soutien...

IMG_1844_BISBIS_MP.jpg

  Champ d'Expression, un parcours d'art contemporain à la ferme - 4ème édition Champ d'Expression est un parcours d'art contemporain issu d'une rencontre entre des artistes plasticiens et des agriculteurs, entre deux champs d'expression qui nous propose une relecture du monde : l'un à travers son travail sur le paysage, l'agriculture dessine et modèle nos campagnes; l'autre à travers une vision sensible des formes, des couleurs et des matériaux. Pour cette 4ème édition, l'association La Fourmi-e a donné carte blanche aux artistes de l'association Multi-Prises (Simon AUGADE, Nicolas DESVERRONNIERES, Barbara FILÂTRE, Arnaud GOUALOU, Guillaume LEPOIX et Claire VERGNOLLE). De la conception à la réalisation, le parcours a été pensé à 6 têtes et 12 mains! 6 fermes / 6 oeuvres / 1 collectif   Après trois semaines de résidence intensive ou les coups de marteaux ont résonné, ou les lames se sont usées, ou les mains se sont échinées à râper, ou les pieds se sont enfoncés dans la vase, les esprits n'ont pas cessé d'être en ébullition… pour vous accueillir avec le sourire et le plaisir de partager ce parcours avec vous! En voici les coulisses…     Chez Marie-Annick & Jean-Marc THOMAS  - éleveurs de vaches laitières à Lokmaria - ROSTRENEN                                                 Chez Anne & Yann KASTLER - éleveurs de vaches allaitantes à Lann Bonen - ROSTRENEN                                          Chez Laëtitia & Fabrice MONTHULEY - élevage avicole et vaches allaitantes à Villeneuve - MELLIONNEC                                                     Chez Christelle & Yann DANIBERT - éleveurs d'alpagas à Caleshouarn - MELLIONNEC                                                                   Chez Steven FLAMEN & Delphine JOUAN - éleveurs de vaches allaitantes à Kermoelesse - LESCOUËT-GOUAREC                                                                                              Chez Lionel & Cécile GAINON  - éleveurs de vaches allaitantes à Prat ar Mel - LESCOUËT-GOUAREC                                                                                                               Le parcours est en accès libre tous les week-end du 2 octobre au 6 novembre 2016 Cette année, le parcours de 20 kms ira de Rostrenen à Lescouët-Gouarec en passant par Mellionnec.         TEMPS FORTS - En présence des artistes de Multi-Prises 5€/ gratuit pour les moins de 12 ans Le reste du parcours reste en accès libre et gratuit pendant les temps forts. Dimanche 9 octobre dans les fermes de Mellionnec - Performance de Pauline Sol Dourdin - Danseuse - La danse s’invite pour une création de l’instant au sein des œuvres. 15h ferme Palace Poulette - Lieu dit La Villeneuve 17h ferme Alpaga Village – Lieu dit Caleshouarn 
Dimanche 23 octobre dans les fermes de Rostrenen - Performance de Grégoire Barbedor - musicien et créateur sonore - Modelé par sa perception des œuvres, un paysage sonore se dessine. 15h ferme de Rostrenen - Lieu dit Lokmaria 17h ferme de Bonen – Lieu dit Lann Bonen 
Dimanche 6 novembre dans les fermes de Lescouët-Gouarec - Performance d’Isabelle L’Helgoual’ch - Auteur - comédienne - Instant poétique : quand les mots tissent un dialogue avec des œuvres plastiques. 15h ferme de Lescouët-Gouarec - Lieu dit Kermoelesse 
17h ferme de Lescouët-Gouarec - Lieu dit Prat Ar Mel  

AFFICHE_CE_MP.jpg

Restitution de la résidence artistique de Multi-Prises au lycée Victor Hugo - Présentation en trois billets. Le premier billet est à découvrir par ici...  laissez-vous guider pour découvrir le deuxième par là et le petit dernier c'est ici...     Voici le résultat, en images, de trois mois de résidence et de partage! / Excuse N°43 / Toile de parachute de 1943, harnais, sac à dos      / Fonte des classes /  9 tirages en cire d’abeilles naturelle                   / Courant littéraire / Installation de 2 000 livres               / Poids morts / 27 tirages en béton                                  / Vestiges #1 / Installation collective réalisée avec les 2nd et 1ère arts plastiques, béton, terre                       / Fantômes / 12 tirages en plâtre                   / Une histoire d’épaules / Dessin au stylo, papier canson       / Custom Bag / Installation collective, 7 tirages en plâtre customisés par les lycéens                                 / Vestiges #2 / Plâtre, sable         -- Multi-Prises tient à remercier tout particulièrement Le Lycée Victor Hugo et toute son équipe pour son remarquable accueil L’artothèque-galerie Pierre Tal-Coat pour son invitation La ville d’Hennebont et la Région Bretagne pour leur soutien Gwaldys DELAVAL et toute l’équipe de l’association BOOK HÉMISPHÈRES pour les dons de livres Yvon LE GUENNEC et toute l’équipe de l’entreprise de couverture LE GUENNEC pour l’accroche du parachute Jean-Luc LE CALVÉ du Service techniques de la ville d’Hennebont mais aussi… Les élèves de 2nd et 1ère arts plastiques et leur enseignante Solenn NICOLAZIC Les élèves de 2ndC, 1ère et Terminale et leur enseignante Mme Mouche ZÉTUNIAN Les élèves de 1ère STMG et leur enseignante Mme Agnès LE FRANC Samuel LE SERREC et toute l’équipe du Conseil de Vie Lycéenne (CVL) Corentin QUILLERÉ et toute l’équipe de la Maison des Lycéens (MDL) Benjamin PRIGENT et toute l’équipe de rédaction du journal du lycée Thomas DAVELUY pour la capture vidéo et le montage Nastasja DUTHOIS et Barbara FILÂTRE pour les prises de vues photographiques et nos adhérents pour leur précieux soutien...  

IMGP7933_MP.jpg

  Restitution de la résidence artistique de Multi-Prises au lycée Victor Hugo - Présentation en trois billets. Le premier billet est à découvrir par ici...  et laissez-vous guider pour découvrir le deuxième par là...       C'est avec un grand plaisir que nous vous invitons au vernissage de la résidence artistique en milieu scolaire menée par l'Association Multi-Prises   Le mardi 12 janvier 2016 à 16h   au Lycée Victor Hugo - Avenue François Mitterrand - HENNEBONT         Trois artistes de l'association Multi-Prises (Simon AUGADE, Arnaud GOUALOU et Claire VERGNOLLE) se sont réunis autour d'une thématique commune au regard de la circulation et de l'usage du lycée. Après trois mois de travail, nous vous convions à déambuler dans les lieux et vous laissez surprendre au détour d'un couloir, d'un hall, d'un banc... Laissez votre imaginaire vous conter les traces d'un lycéen de passage... Légendes et plan du lycée Victor Hugo   Deux créations ont été réalisées collectivement avec les élèves du lycée. Le CVL (Conseil de Vie Lycéenne) et la MDL (Maison des Lycéens) ont porté, avec les artistes en résidence, le projet Custom Bag. L’installation Vestige a été réalisée avec les 2nd et 1ère arts plastiques et leur professeur. Les élèves ont expérimenté la technique du moulage, le rapport à la matière et aux différentes symboliques qu'elle peut véhiculer. Pour le vernissage, les élèves de 2nd C (option Sciences Economiques et Sociales) accompagnés de leur professeur ont réalisé une performance, en regard de la portée sociale et la charge identitaire que questionnent la thématique abordée par les artistes. Nous tenons particulièrement à remercier les lycéens et les enseignants impliqués, le proviseur M. NICOLLE qui est resté ouvert à toutes nos propositions artistiques (même la plus aérienne...), tous le personnel de l'établissement (l'équipe administrative, les agents de service, la vie scolaire...), l'association BOOK HÉMISPHÈRES et l'entreprise de COUVERTURE LE GUENNEC sans qui les oeuvres Courant littéraire et Excuse N°43 n’auraient pu voir le jour... - Un grand merci à eux -   Suivez le fil sur Facebook

LES_NAUFRAGE_S_DE_L__E_PAULE_CARRE__BD_2.jpg

Restitution de la résidence artistique de Multi-Prises au lycée Victor Hugo - Présentation en trois billets. Depuis début octobre, trois artistes de l'association Multi-Prises (Arnaud Goualou, Claire Vergnolle et Simon Augade) ont entrepris une résidence artistique en milieu scolaire. Le lycée Victor Hugo d'Hennebont donne carte blanche à l'association pour sa résidence artistique annuelle soutenue par le dispositif régional Karta. Il s'agit de favoriser chez les lycéens l'ouverture au monde, la sensibilisation à l'art, à la culture, aux sciences et aux techniques. Le projet est accompagné par l'Artothèque - Galerie Pierre Tal-Coat de la ville d'Hennebont. Ainsi, au coeur de l'univers scolaire, professionnels de l'établissement, élèves et artistes se rencontrent et se questionnent autour de la place de l'artiste dans notre société actuelle. Des temps d'échanges et de pratiques se constuisent à travers le prisme de la création contemporaine.   Le projet Par diverses pratiques artistiques, différents médiums vont se croiser, se parler et se répondre amplifiant ou donnant un nouveau sens aux «objets» qui nous entourent. Le point d’ancrage de chaque proposition s’inspire, en regard du lieu, de l’objet symbolique qu’est le sac à dos. Comment transformer un objet du quotidien pour lui allouer une nouvelle histoire et le faire dialoguer avec son espace? Objet nomade, transitoire, à la fois de nature usuelle et commune, le sac subit des appropriations identitaires et singulières de son propriétaire. Il s’agit alors d’imaginer des bribes narratives d’un lycéen anonyme, un être de passage, qui a laissé trace de son temps opérant un glissement de l’imaginaire dans la réalité. L’errance, la flânerie de cet individu est marquée par la symbolique d’un objet abandonné : le sac à dos. On pourra alors s’identifier ou identifier un propriétaire inconnu, oublié ou disparu. Un lycéen du passé, présent ou futur, voulant faire trace de son passage, marquer les esprits, faire rire, réfléchir ou rêver. Les oeuvres seront disséminées en plusieurs espaces en regard de la circulation et de l’usage des locaux. Découvrir le détournement d’objet en observant le changement d’éléments présents au lycée ; ou comment décaler son quotidien.            (dessins préparatoires - Vague de livres - Sac parachute - Sac en cire - Sac de béton ) Durant trois mois, la salle V01 se transforme en lieu d'expérimentation et espace d'atelier.             En parallèle des temps de création, des rencontres, des ateliers et des échanges se tissent avec les élèves, les enseignants et le personnel de l'établissement : - Rencontres avec les 2nd, 1ère, Terminale de la section Economique et Social. Présentation et débat sur la place, le rôle et le statut de l'artiste dans nos sociétés contemporaines, leur présence en résidence artistique en milieu scolaire. Analyse de l'objet social que peut-être le sac à dos, témoin identitaire. - Suivi des storyboards et des projets vidéographiques des élèves de 1ère Sciences et Technologies du Management et de la Gestion (STMG) - Table-ronde avec les étudiants en BTS Assistant de Gestion PME-PMI autour de la notion de l'objet, de notre rapport aux éléments du quotidien, aux détournements, à la narration.... - Temps de pratiques et d'expérimentations plastiques dans la perspective d'une installation collective avec les élèves de la section Arts Plastiques. - Élaboration avec l'équipe du Conseil de Vie Lycéenne (CVL) d'initiatives autour de la résidence. Événements ponctuels, édition spéciale du journal du lycée, vidéos, custom bags... - Rencontres et échanges (interviews...) avec l'équipe de rédaction du journal du lycée pour une édition spéciale autour de la résidence artistique. à suivre... ... et aussi sur Facebook...    

IMG_6369_MP_PRESENTATION_1B.jpg

- Exposition Hospitalités - Art contemporain et biodiversité   Du 15 juin au 20 septembre 2015 au site abbatial de Saint-Maurice - Clohars-Carnoët (29)   Venez découvrir les créations in situ de 5 artistes de l'association Multi-Prises     Hospitalités est le titre donné à l’exposition d’art contemporain qui se tiendra cet été à Clohars-Carnoët (29). Informations au 02 98 71 65 51 - Horaires d'ouverture de l'abbaye. Onze artistes investissent le site abbatial de Saint Maurice pour y proposer des œuvres inédites. Ces créations visent à interpeller le spectateur sur la question de la biodiversité, concept au cœur de la gestion du site, propriété du Conservatoire du littoral. Le projet affirme le principe d’hospitalité et de préservation de la nature, au travers d’une trilogie œuvre / site / paysage.   - Vernissage le samedi 13 juin à 12h - en présence des artistes   St Maurice, un lieu de rencontre avec la nature Ce site est d’abord un « sanctuaire de nature » avec une réglementation spécifique au Conservatoire où se mène une politique de sauvegarde des éléments bâtis, des milieux naturels, de la faune et de la flore assurée par Gwenaël Guillouzouic, garde du littoral.            Ouvert au grand public, c'est aussi un espace de sensibilisation avec des expositions permanentes et temporaires. L'histoire du lieu, le mode de vie des moines, le patrimoine naturel, les chauves-souris, sont autant d'éléments à découvrir. L'exposition Hospitalités est une invitation à poser un autre regard sur ce paysage frontière qui comprend 123 ha de bois, de landes, de prés salés, de prairies pâturées en bordure du fleuve côtier : la Laïta. Les artistes en résidence de création Dans une équation imprévue, cinq artistes de l'association Multi-Prises se trouvent réunis au côté de six artistes enseignants-chercheurs et doctorants d’arts plastiques de l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Elisabeth AMBLARD, Olga KISSELEVA, Art Orienté Objet / Marion LAVAL-JEANTET & Benoît MANGIN, Benjamin SABATIER, Catherine VIOLLET). Simon AUGADE - La Marche de l'Histoire       Thomas DAVELUY - Soustractions       Nastasja DUTHOIS - Arantèle     Arnaud GOUALOU - L'étranger - Le videur - Période estivale                                           Claire VERGNOLLE - Révérence         

Site abbatial de Saint Maurice - Clohars-Carnoët

Il reste un peu moins d'un mois pour découvrir les œuvres du parcours de Champ d'Expression, Parcours d'art contemporain à la ferme déjà présenté dans un précédent billet. 1/ Les Œuvres du parcours /        Cédric GUILLERMO Ferme Pont Ar Her - Chez Marie & Edward POUILLET à LESCOUËT-GOUAREC           Corinne CUENOT Ferme Poulprenn - Chez Sophie BÉGAT & Jocelyn BOUGEROL à MELLIONNEC         Claire VERGNOLLE Ferme La Rainette - Chez Rodolphe DENIS & Pierre-Yves EVAIN à ROSTRENEN         Achille BERTHOU Ferme Scubériou - Chez Sytske & Kees ZUURBIER à KERGRIST-MOËLOU         Vincent BRODIN Ferme Lann Vras - Chez Koulm STEPHAN à KERGRIST-MOËLOU         Irène LE GOASTER Ferme des Hirondelles - Chez Jennifer CORBEAU & Bruno JEGOU  à TRÉMARGAT 2/ Le Catalogue - Édition 2014 / Le catalogue de l'édition 2014 est disponible... Vous pouvez le commander en envoyant un mail à l'association La Fourmi-e > la.fourmi_e@yahoo.fr     Prix : 8€ frais de port compris. 3/ Mes hôtes - G.A.E.C La Rainette - Ferme de Kerbraz à Rostrenen / Un Gaec est un groupement agricole d'exploitation en commun. C'est en 2009 que Rodolphe DENIS rejoint Pierre-Yves EVAIN sur son exploitation, où il produit du lait bio, et le transforme en fromage.En effet, fort d'une solide expérience en alpage, en tant que berger, puis élevage laitier et transformation, Rodolphe fabrique, à partir d'un lait bio directement sorti de la salle de traite, deux fromages, un gruyère et une tomme…. depuis rejoint par un chaource. Leur objectif commun c'est de privilégier l'autonomie de la ferme. Les vaches (sauf accident climatiques…) ne consomment que des aliments produits sur la ferme : foins ensilages d'herbe et céréales. Seule une partie du lait bio des trente vaches de la ferme est transformée.C'est donc une véritable organisation collective car même si certains rôles sont propres à chacun, ils partagent les tâches, de l'élevage à la vente. C'est par leurs voisins qui ont accueilli une artiste en 2013 qu'ils ont entendu parler de Champ d'Expression et qu'ils se sont laissé tenter à leur tour par l'aventure.   4/ Installation Les Claies / Les Claies - installation in-situ, 40 meules en plâtre avec tirages numériques N/B marouflés, dosses, 80m3, 2014, Gaec La Rainette de Kerbraz, Rostrenen.        Résider...Habiter temporairement un lieu qui n'est pas le sien. Poser son regard sur une activité, un paysage, des parcours de vies, un métier. Découvrir un univers fait de travail, de patience, d'une gestuelle précise, d'attention au vivant.  Bien plus qu'un espace de travail à la campagne, la résidence est un temps de rencontres, de questionnements, de pérégrinations mentales, de doutes, d'absorption physique. Une parenthèse, un pas de côté.Moment singulier où mon regard s'est aiguisé et poser sur des choses infimes, qui peuvent paraître anodines. Saisir le vivant. Je n'invente rien, je laisse place à la photographie; la simplicité de l' écriture de la lumière. Celle-ci parle du lieu, de ses nuances, de ses matières, de ses résidents. Vision fragmentaire révélant différentes facettes de ce lieu qu'est La Rainette.Grenouille, fromage ou pomme, La Rainette à bien des homonymes… mais c'est la transformation du lait qui transparaît ici.              Dans cette cave à ciel ouvert au milieu du verger, la photographie à trouvé son support ; des meules de plâtre reposant sur des claies. Déambulation singulière et labyrinthique. Dans cet enchevêtrement de dosses, l'affinage n'est plus un travail réservé aux bactéries, levures et enzymes mais ce temps d'affinage devient celui du regard. 5/ Retour sur le travail d'atelier... /                                     

Ce_dric1.jpg

Six artistes - Six fermes.... Six artistes, accueillis par six agricultures/trices du Centre Bretagne, ont été invités à créer des œuvres in-situ, s'inspirant de leur rencontre avec les hôtes, les fermes qu'ils ont investies et les paysages qui les entourent. Pour cette seconde édition de Champ d'Expression, l'association La Fourmi-e portée par Aurélie Besenval a donné l'occasion à six artistes de vivre une résidence artistique de 10 jours à la ferme... Champ d'Expression est avant tout une aventure artistique et humaine, une rencontre entre des univers, une invitation à découvrir autrement. À travers ce projet, ce sont deux visions qui se rencontrent et se confrontent, celle du monde paysan et celle du monde artistique. ARTISTES ÉDITION 2014 > Achille BERTHOU à Kergrist-Moëlou > Vincent BRODIN à Kergrist-Moëlou > Corinne CUENOT à Mellionnec > Cédric GUILLERMO à Lescouët-Gouarec > Irène LE GOASTER à Trémargat > Claire VERGNOLLE à Rostrenen Démarche de Champ d'Expression " Faire de l’art à la campagne… où mieux que dans une ferme? Quel symbole plus fort pour la ruralité que le monde paysan et son activité, ses bâtiments, la manière dont il façonne notre paysage… Nos réflexions sur de la présence des arts plastiques, dans nos campagnes d’un côté et dans l’espace public de l’autre, nous a amené à nous interroger sur la notion d’espace public à la campagne. Pour la plupart des gens, la nature, les champs, les forêts… semblent appartenir à tout le monde. Pourtant, bien que les agriculteurs ne représentent plus que 4% de la population active en France, et qu’on estime que 6500 bâtiments agricoles sont délaissés chaque année, ce sont bien ces paysans qui modèlent nos paysages, dessinent nos campagnes et en sont les principaux propriétaires. Parallèlement, nous constatons souvent que les artistes plasticiens ont tendance à migrer vers les grands centres urbains, le milieu rural semblant ne pas pouvoir leur offrir d’espace d’expression… Nous ne pouvons alors que constater avec regret que cette tendance tend à renforcer l’inégalité d’accès à certains courants artistiques contemporains et à maintenir la croyance que ces mouvements sont réservés à une élite essentiellement urbaine. C’est pourquoi, nous avons eu envie d’inviter les artistes à travailler à la campagne et à réaliser des œuvres in situ, en lien avec le lieu de création. Enfin, nous avons voulu ce projet participatif et qu’il ne s’agisse pas uniquement d’exposition mais aussi d’une réelle présence et implication des artistes. C’est ainsi que nous n’avons pas eu envie de proposer une thématique à leur création. Leur ligne commune est de créer une œuvre in situ en s’appuyant sur le lieu, son organisation, son activité, son paysage et son énergie et donc de considérer les gens qui l’ont investi, construit ou aménagé, qui y travaillent et y vivent. " Extrait du site de l'association La Fourmi-e Vernissage le Dimanche 1er Juin 2014, en compagnie des artistes et des hôtes... Au plaisir de vous y voir!                                      //// Pour plus d'informations sur l'adresse des lieux et leurs coordonnées GPS ////

AFFICHE_MP.jpg

Interview des deux organisatrices du festival d'images Apostroff par Daniel Yonnet, adhérent de l'association Multi-Prises. Question : Claire et Nastasja, vous êtes les organisatrices d’Apostroff. Vous êtes deux pour gérer un parcours d’expositions, des soirées thématiques et même un projet d’ateliers que sont « Les Chroniques du Levant ». Ne craignez vous pas de souffrir d’indigestion devant un tel menu? Claire Vergnolle- Cela peut vous paraître un pari un peu fou en considérant que nous sommes deux. Mais cet événement a pris vie grâce à notre motivation, notre passion et le soutien des lieux partenaires, dans le désir de promouvoir la création artistique dans des lieux de vie.Nastasja Duthois- Comme nous sommes les deux personnes qui, d’entrée, se sont impliquées dans ce projet, il était normal de poursuivre le travail avec exigence. Nous avons aussi le soutien de notre association Multi-Prises à laquelle nous pouvons toujours faire appel si nous étions débordées.Question : Apostrophe ne s'écrit pas ainsi?Claire- Nous avons voulu jouer avec ce mot, dans la langue française,  "apostrophe" signifie interpeller vivement et par surprise une personne.Nastasja-  On interpelle donc tous les publics à participer à ce festival off qui se déroule lors des 20e Rencontres Photographiques du pays de Lorient. C'est pourquoi nous avons tenu à proposer un programme bilingue (français-breton). Claire- L'idée est de mener une réflexion sur l'image (photographique, reproduite, dessinée…) et plus généralement ses formes d'apparitions et de créations en favorisant le croisement entre les publics. A travers ce projet nous rejoignons les fondements de l'association Multi-Prises à savoir promouvoir la création artistique contemporaine, rassembler des publics et mettre en avant les richesses artistiques de Lorient. Question- Je comprends votre enthousiasme mais cela ne m’empêche pas de souligner les difficultés que vous pouvez rencontrer en mettant à votre programme plus de treize artistes, dix lieux, quatre ateliers, le tout sur…six communes.Nastasja- Il y a des lieux, dans le parcours d'expositions, qui s’auto-gèrent et qui le font très bien. Cette première édition se devait d'être conséquente pour marquer les esprits, s'ancrer sur le territoire et compléter les 20e Rencontres Photographiques.Claire- C'était un réel défi de mettre en place un tel programme mais il y a un public en demande d'événements culturels qui se doivent d'être de qualité. En nous mettant dans la peau des organisateurs, nous prenons conscience de leurs difficultés et des enjeux. A l’avenir, nous deviendrons surement plus préparées pour gérer nos expositions personnelles.Question- Prenons, si vous le voulez bien, le cas de la ville de Lorient où dix expositions verront le jour du 19 octobre au 8 décembre, comment allez-vous l'annoncer au public?Claire- Nous ne prétendons pas que cela soit simple surtout en ce qui concerne les vernissages, car c’est cela que sous-entends votre question. Multi-Prises ouvrira le festival le jeudi 17 octobre avec une soirée concert au Vinocrate. Nous avons ensuite tenu à réunir le maximum de vernissages sur la première semaine ; du 21 au 26 octobre. Enfin, les Ateliers du Bout du Monde proposent un finissage le vendredi 6 décembre avec un cabaret intimiste.Nastasja-…En regardant le programme, vous constaterez notre volonté d'unir nos compétences avec d'autres associations et partenaires. A Lanester, par exemple, l'exposition collective est organisée par la section photo du foyer laïque. Au Zigomar, une galeriste est chargée de la programmation annuelle. L'espace Nayel a soutenu la production des oeuvres. La galerie Le Lieu a aussi lancée un appel à candidature pour le off. Claire- Pour le projet des "Chroniques du Levant" nous avons collaboré avec l'association le Coeur à Marée Haute qui mise sur le champ artistique pour investir des établissements médico-sociaux accueillant des personnes en perte d'autonomie. Question- Votre curiosité n’a pas de frontières du moins départementales si j’en juge par l'intervention des quatre jeunes graphistes rennais dans vos "Chroniques du Levant"?Claire- N’oublions pas que si nos efforts portent en priorité sur le Pays Lorientais, nous restons curieuses et ouvertes aux pratiques artistiques. Quant à la jeunesse des graphistes, permettez-moi d’en sourire, car nous avons Nastasja et moi, le même âge.
Nastasja- …Leur capacité à s'intéresser aux habitants au point de proposer à Lorient les "Chroniques du Levant" nous a semblé plus qu'intéressante : la notion de rencontre dans la démarche, le recueil de la parole et de l'histoire, la restitution par l'image rejoignent le souci de notre association de redonner par le biais artistique, de la présence au public.Claire- Leurs pratiques se construisent autour de projets, de commandes, d'ateliers pédagogiques et d'interventions dans l'espace public, pour les milieux culturels, associatifs et institutionnels. Ils n’hésitent pas à multiplier les collaborations et les projets à travers le Fabricatoire (collectif de graphistes) Les Sérigracyclistes (sérigraphie mobile)…Nastasja- Enfin conclusion logique de tout cela, ils se sont dotés d’une maison d’édition associative portant le nom de Sous le manteau. Claire- Dans le cadre d'Apostroff leurs "Chroniques du Levant" prennent la forme d'éditions (cartes postales, affiches, livrets…) dont les participants deviennent les co-auteurs. Les ateliers sont destinés aux établissements médico-sociaux, aux personnes en perte d’autonomie.Nastasja- A toutes celles qui sont coupées de la vie culturelle de leur ville. Trois centres médico-sociaux ; Les Couleurs du Temps à Pont-Scorff, le foyer résidence de Kerdeff à Larmor Plage, et le centre de Kerpape à Ploemeur.Claire- Afin de mélanger les générations des participants, ils interviennent aussi dans le Lycée Professionnel Emile-Zola d’Hennebont avec les élèves de terminale de sérigraphie industrielle. C'est l'occasion pour ces lycéens, de ne plus être uniquement techniciens. Il deviennent producteurs d'un contenu artistique en réalisant une série d'affiches mêlant regard sur le pays de Lorient et paysage intime.Nastasja- Les réalisations finales des quatre ateliers donneront lieu à des restitutions publiques et à des démonstrations dans les rues et sur les marchés des communes voisines de Lorient. Un temps d'aparté, temps de rencontre avec les graphistes rennais, est aussi mis en place à l'Artothèque d'Hennebont le samedi 9 décembre. Nous invitons le public à découvrir la pratique de la sérigraphie et à échanger sur les créations des participants.Les Rendez-vous à ne pas manquer : Jeudi 17 octobre - 19h - VinocrateOuverture du festival Apostroff par Multi-PrisesConcert Soul Jazz de Koco and Co et exposition d'Aëla Labbé.Mardi 22 octobre - 18h - Studios MAPLVernissage des détenus de la maison d'arrêt de Ploemeur Mercredi 23 octobre - 18h - Café DiemVernissage gourmand de Coralie Salaün Vendredi 25 octobre - 19h - La BulleVernissage de Cédric Wachthausen Vendredi 25 octobre - 18h30 - Conservatoire de Musique et de Danse de LanesterVernissage de l'exposition collective de la section photo et de Fred Béveziers Samedi 26 octobre - 19h - Café du portVernissage de Yann Champeau et Yorann SouriceSamedi 2 novembre - 18h - ZigomarVernissage de Christophe Cheysson Samedi 9 novembre - 14h>17h - Artothèque d'HennebontAparté, démonstration et restitutions des "Chroniques du Levant"Mercredi 13 novembre -  20h - Médiathèque de Lanester Conférence, On the road de Fred Béveziers Vendredi 6 décembre à 18h - Ateliers du Bout du MondeFinissage de l'exposition des artistes du Bout du MondeSoirée musicale gratuite avec LidoBrunePlus d'informations sur le site ici.Suivre l'actualité en direct sur la page Facebook.

dans Evénements (2)