L'association Multi-Prises L'Association Accéder à la page

Archives du mois de mai 2014

Tous les billets publiés ce mois ci

Six artistes - Six fermes.... Six artistes, accueillis par six agricultures/trices du Centre Bretagne, ont été invités à créer des œuvres in-situ, s'inspirant de leur rencontre avec les hôtes, les fermes qu'ils ont investies et les paysages qui les entourent. Pour cette seconde édition de Champ d'Expression, l'association La Fourmi-e portée par Aurélie Besenval a donné l'occasion à six artistes de vivre une résidence artistique de 10 jours à la ferme... Champ d'Expression est avant tout une aventure artistique et humaine, une rencontre entre des univers, une invitation à découvrir autrement. À travers ce projet, ce sont deux visions qui se rencontrent et se confrontent, celle du monde paysan et celle du monde artistique. ARTISTES ÉDITION 2014 > Achille BERTHOU à Kergrist-Moëlou > Vincent BRODIN à Kergrist-Moëlou > Corinne CUENOT à Mellionnec > Cédric GUILLERMO à Lescouët-Gouarec > Irène LE GOASTER à Trémargat > Claire VERGNOLLE à Rostrenen Démarche de Champ d'Expression " Faire de l’art à la campagne… où mieux que dans une ferme? Quel symbole plus fort pour la ruralité que le monde paysan et son activité, ses bâtiments, la manière dont il façonne notre paysage… Nos réflexions sur de la présence des arts plastiques, dans nos campagnes d’un côté et dans l’espace public de l’autre, nous a amené à nous interroger sur la notion d’espace public à la campagne. Pour la plupart des gens, la nature, les champs, les forêts… semblent appartenir à tout le monde. Pourtant, bien que les agriculteurs ne représentent plus que 4% de la population active en France, et qu’on estime que 6500 bâtiments agricoles sont délaissés chaque année, ce sont bien ces paysans qui modèlent nos paysages, dessinent nos campagnes et en sont les principaux propriétaires. Parallèlement, nous constatons souvent que les artistes plasticiens ont tendance à migrer vers les grands centres urbains, le milieu rural semblant ne pas pouvoir leur offrir d’espace d’expression… Nous ne pouvons alors que constater avec regret que cette tendance tend à renforcer l’inégalité d’accès à certains courants artistiques contemporains et à maintenir la croyance que ces mouvements sont réservés à une élite essentiellement urbaine. C’est pourquoi, nous avons eu envie d’inviter les artistes à travailler à la campagne et à réaliser des œuvres in situ, en lien avec le lieu de création. Enfin, nous avons voulu ce projet participatif et qu’il ne s’agisse pas uniquement d’exposition mais aussi d’une réelle présence et implication des artistes. C’est ainsi que nous n’avons pas eu envie de proposer une thématique à leur création. Leur ligne commune est de créer une œuvre in situ en s’appuyant sur le lieu, son organisation, son activité, son paysage et son énergie et donc de considérer les gens qui l’ont investi, construit ou aménagé, qui y travaillent et y vivent. " Extrait du site de l'association La Fourmi-e Vernissage le Dimanche 1er Juin 2014, en compagnie des artistes et des hôtes... Au plaisir de vous y voir!                                      //// Pour plus d'informations sur l'adresse des lieux et leurs coordonnées GPS ////

AFFICHE_MP.jpg

               Freaks est un film de Tod Browning datant de 1932. Il raconte la tournée en Europe d'une compagnie de forains. Beaucoup d'entre eux montrent en spectacle leurs difformités (femmes à barbes, siamoises...) Le seul personnage de la troupe ayant un visage lisse et angélique est Cléopâtre, la trapéziste qui révélera au cours de l'histoire son caractère monstrueux et son mépris des autres.                    A la manière des phénomènes de foire visibles autrefois dans les cirques, Freaks s'exposera au cours de ses étapes de résidence comme une galerie de portraits à visiter. Tel le Butaï 2.013, il s'agit de montrer le work in progress. L'intérieur sculpté se composera d'affiches évoquant celles qui saturent parfois les chambres d'adolescents.  La sculpture Freaks rend hommage par sa forme mobile aux traditions du cirque et des spectacles ambulants allant de villes en villages porter leurs représentations populaires.       La chair sculptée du carton apparait sous la peau du papier glacé où sont imprimés les visages de stars peoples. Les irrégularités du découpage colonisent la perfection des corps photographiés des idoles. Les images planes de l'industrie communicationnelle prennent du volume par une recherche sculpturale brute. Il s'agit de "faire la peau» aux modèles médiatiques, de les transformer en "monstres de papier".                Des temps de travail avec des habitants au sein de l’œuvre-atelier auront lieu pour la construction collective des murs. L'atelier délocalisé s'installera à l'extérieur de la sculpture mobile ainsi qu'un espace de travail pour les participants (tables et chaises, outils de découpe, pinceaux et colle...) Ensemble ceux-ci fabriquent les murs en cartons et papiers collés en couches. Il s'agit de découper et de superposer des bandes de 40 x 10 cm pour réaliser des blocs qui seront empilés et formeront les murs intérieurs. Plusieurs temps d'exposition-rencontres- ouverts à tous jalonneront cette résidence itinérante: le 13, 14 et 15 juin: exposition dans le quartier de La Croix St Lambert à Saint Brieuc (22)  le 11 juin à 19h, 19h30 et 20h: performance le 8 et 9 juin : exposition et participation du public à la fabrication des murs, Puls'Art, île de Moulins'art, Fillé (72) le 19 juin : vernissage Freaks avec le collectif de l'Elaboratoire, 48 bd Villebois-Mareuil, Rennes (35) du 30 juin au 11 juillet: en résidence à Carhaix avec l'association La Fourmi-e (dates à venir)

affiche_residence_St_Brieuc_v3__L_.jpg

dans Evénements (1)